Bandeau

Ju-Jutsu Traditionnel - Méthode Wa-Jutsu « Vous recherchez une pratique sportive à but non compétitif, vous êtes les bienvenus »

 
 
Accès au site de l'académie européenne de jujitsu traditionnel

 

La méthode Wa-Jutsu > Art de l'accord et de la paix

 

Les arts martiaux ont existé de tout temps et pas seulement en orient mais dans tous les pays. De part leur définition, les techniques qui les composent sont guerrières, avec ou sans armes, n’ayant d’autre but que la destruction de l’ennemi. A l’époque féodale japonaise chaque seigneur, chaque clan à son propre style de ju-jitsu. Les uns favorisant les coups frappés, les étranglements, les autres les projections, le travail avec armes, etc…

En Europe, les arts martiaux font leurs apparitions au début du siècle. Pendant longtemps on a oublié quelques peu le combat au corps à corps, les armes à feu étant préférées aux armes blanches. Bien que popularisé plus tardivement en France le Ju-Jitsu est la source des disciplines telles le judo, l’aïkido et le karaté, il n’est pas un mélange de celles-ci mais plutôt leurs racines.

Le Japon est le premier à avoir adapté les arts militaires à la société moderne. En effet, le Ju-Jitsu qui n’était qu’une discipline pour les besoins de la guerre devint, sous l’impulsion de Maîtres plus inspires par l’évolution de la race humaine que par sa destruction, des exercices physiques et mentaux ayant pour but l’épanouissement et le bonheur de la personne.

La méthode Wa-Jutsu voit le jour en 1983 sous l’impulsion d’un professeur de judo-ju-jutsu, diplômé d’état deuxième degrés et diplômé Maître en ju-jutsu au Japon : Maitre Jacques Jean QUERO. En dènomant sa méhode Wa-Jutsu (art de l’accord et de la paix) Maître QUERO souhaite démontrer que ce qu’il enseigne n’est pas une technique dangereuse et ne peut nuire qui que ce soit. La méthode Wa-Jutsu est une éducation du corps et de l’esprit, un principe de vie, une voie d’évolution humaine. C’est une méthode à but non compétitif n’ayant rien à voir avec le ju-jutsu vulgaire enseigné en occident.

En l’étudiant il est essentiel d’entrainer le corps et de cultiver l’esprit à travers la pratique technique.

La méthode Wa-Jutsu est en soi un univers passionnant. C’est un monde à la fois apparent et caché. Nourri de connaissances surprenantes qui nous portent loin de l’art guerrier, du combat et de la compétition elle-même, comme s’il s’agissait d’une aventure où l’individu part à la découverte de l’énergie ultime. De ce fait, cette méthode est une porte ouverte sur des limites à franchir. Ici le surhomme n’est pas l’indomptable casseur, mais celui qui découvre avec harmonie et plénitude des exercices physiques qui lui font comprendre et sentir ce que les mots ne peuvent exprimer.

La pratique de la méthode Wa-Jutsu n’est ni dangereuse ni brutale. Bien que très efficace en cas d’agression, l’aspect self défense de la discipline reste tout à fait secondaire. Par contre l’étude et la recherche de l’énergie intérieure reste de loin l’aspect prioritaire de la méthode selon l’enseignement traditionnel des Maîtres orientaux.

Grâce à une progression technique mise au point spécialement pour les enfants, ceux-ci peuvent pratiquer la méthode Wa-Jutsu à partir de 5 ans. Les enfants sont formés progressivement aux techniques de base (travail au sol, déplacements, esquives, parades, chutes, etc…) mais également et surtout aux activités physiques généralisées, car de 5 ans à 12 ans, l’enfant a besoin de mouvement, d’une gymnastique vertébrale correcte ou toute charge est proscrite (pas de techniques d’épaules ou de hanches) et de renforcer son système musculaire. L’accent est mis sur l’équilibre, l’adresse, la coordination, pour parfaire son système locomoteur et sensoriel.

Un autre point très important est bien entendu la discipline traditionnelle qui règne sur le tapis, le respect des anciens, de la hiérarchie et du code d’honneur et de morale traditionnelle « Bushido » en japonais, qui constitue un excellente préparation à l’entrée des adolescents dans la société. L’absence de compétition permet aux enfants et aux parents de disposer de leurs week-ends.

«Les lieux où vivent des gens calme appellent le calme, les lieux où vivent des gens agressifs appellent l’agressivité. Nous connaissons des dojo où cette loi se vérifie très bien». (Claude Durix)

 

Association régie
par la loi de 1901

Affiliation Préfectorale
N° W771001530

Siège social
Mairie de PENCHARD

 
Copyright © 2012 - Club de Ju-Jutsu Penchardais - Tous droits réservés